Ne me touche pas!

Erba impaziente

Erba impaziente

Lorsqu’une plante, ou un animal, a un nom bizarre, il doit y avoir une raison.
Impatiente ne-me-touchez-pas, Impatiens noli-tangere, pour les savants. C’est une plante fragile qui s’appelle ainsi. Elle fleurit à la fin de l’été, elle aime l’ombre, elle a des fleurs jaunes. On ne dirait pas vraiment des fleurs, mais des blagues de fable ou des chapeaux d’elfes. Et, surtout, à peine tu effleures ses fruits, elle déclenche comme un ressort et lance ses graines au loin, pour que ses petits n’aient pas à piétiner les uns sur les autres. Ou alors pour que au moins quelques uns d’entre eux trouvent un terrain fertile, pour pousser et de déclencher encore, avec les fruits en ressort, dans le temps du temps. Ne me touche pas, justement, car sinon je te lance mes graines à la figure.
Une merveille.
On l’appelle également Balsamine, ou herbe de Sainte-Catherine, ou Merveille à fleurs jaunes, ou Pain de coucou.
Elle est aussi spéciale que nous avons importé quelques unes de ses sœurs de l’Himalaya. Impossible parler de toutes. Mais en voici une : la Balsamine de l’Himalaya, ou Balsamine de Balfour, Impatiens Balfourii, blanche et violette, emmenée vers la moitié de 1800. Importée car elle est très belle.
Et pour autant nous devrions enfin comprendre qu’il n’est jamais bien déporter quelqu’un, même s’il ne s’agit « que » d’une plante. Et que c’est à nous d’aller les chercher pour les admirer, pas l’envers.
Par respect.

Balsamina himalayana

Balsamina himalayana

Guarda le immagini