Avec le chapeau de cardinal

Picchio nero

Picchio nero

Il peut arriver, lorsqu’on va dans les bois, d’entendre le retentissement d’une sonnette. De vélo.
Et on en est étonné, d’abord parce que les vélos ne produisent plus ce son superbe, et puis parce que… que fait un vélo au beau milieu d’un bois, même sur une pente plutôt raide?
En effet il ne s’agit pas d’un vélo, mais de lui, le plus gros des pics, le noir: avec une très belle tête rouge, telle un chapeau de cardinal de haut rang.
Il est difficile de ne pas sourire à ce retentissement qui inspire des souvenirs insouciants, de routes à taille d’enfant, d’enfance.
Puis, plus surprenant encore, voilà un ricanement, mais rien de diabolique ni de moqueur. Un beau ricanement, une rigolade, fière et pleine; et tu te demandes qui rigole avec autant de plaisir au milieu du bois. Toujours lui, le pic noir, celui avec le chapeau de cardinal.
S’il n’était pas, il faudrait l’inventer, ce grand pic. Car un signe, un son, une syllabe de bonheur font tellement de bien, que l’on ne peut pas s’en passer.
Merci le pic noir, menuisier et rigolo jouer de sonnettes, au chapeau rouge de prélat et au grand bec qui ajoute le rythme du tambour, évoqué par de vieux arbres secs, prêts à servir de caisse de résonance.

Immagini di F. Moglia.

Picchio nero

Picchio nero

Guarda le immagini

Ascolta la voce del picchio nero