Le four de la Benna

La Benna

La Benna

La Benna est un hameau de San Germano Chisone, il se trouve, face au soleil, dans une des petites vallées qui descendent de la Vaccera. On l’a placé juste en dessous d’une crête, pour le protéger du vent; ainsi, quelques pas de montée suffisent pour atteindre un balcon ouvert sur le Val Chisone, pour découvrir un splendide paysage, le monde à tes pieds, de la route qui remonte la vallée, bourrée de voitures, jusqu’au Chisone qui descend tranquillement sans se soucier des humains.
La Benna serait un hameau comme il y en a beaucoup d’autres, si ce n’était pour une antenne qui tâche le ciel. Placée exactement à l’endroit depuis lequel la vallée s’offre, belle, au regard.
Mais il faut bien reconnaître que dans les années 60, c’était grâce à ces antennes que les habitants de San Germano pouvait regarder la télévision, à l’époque où la regarder avait encore du sens et ce n’était pas une insulte pour notre intelligence.
Autrement les maisons de la Benna sont normales. Sauf une, dans un petit coin derrière les autres, silencieuse et ancienne, fière des rides formées par le temps et qui la rendent belle. Attirent l’attention un escalier en bois et les murs sans traces de plastiques ni de tôles rouillées, ni de goudron. Et le regard est attiré par une pièce ouverte au rez-de-chaussée, où, dans l’ombre, se cache un drôle de triangle. La porte d’un four.
Autrefois de cette porte émanait un arôme, fruit de labeur et sagesse; de cette bouche sortait le pain pour tout le monde; tout le monde s’en servait à tour de rôle et tout le monde s’occupait de l’entretien. Le four était comme la source: c’était le coeur vivant du village. Il formait les gens et les unissait, il en faisait un peuple.
Peut-être aujourd’hui il nous manque un four, et pas seulement pour le pain, que nous aurions du mal à manger, dur et sans additifs, parfois un peu brulé.
Il nous manque pour refaire les Gens.

La Val Chisone dalla Benna

La Val Chisone dalla Benna

Guarda le immagini

Potrebbero interessarti anche...